Comment choisir des plantes dépolluantes pour l’intérieur ?

Comment choisir des plantes dépolluantes pour l’intérieur ?

octobre 14, 2019 0 Par loutrenoire

D’après les statistiques récentes, on compte environ 99 000 décès par an en Europe qui sont dus à la pollution intérieure. Celle-ci a pour origine les déodorants, les vernis, les laques, les produits ménagers, mais également les produits parfumés tels que les bougies, les huiles essentielles, l’encens, etc. Le recours aux plantes dépolluantes permet donc de lutter de manière naturelle contre cette pollution intérieure.

La bioépuration

Vous vous rappelez sûrement de la photosynthèse, ce phénomène par lequel les plantes respirent et qui leur permet de réduire le niveau de CO² dans l’atmosphère. Mais en plus de cela, certaines plantes sont capables d’apurer l’air environnant. C’est ce que les spécialistes appellent la « bioépuration » ou encore la « purification par le vivant ». En d’autres termes, ces plantes vont stocker dans leurs cellules les produits chimiques ou encore les transformer. Ce qui a pour conséquence de purifier l’air dans la pièce où elles sont installées.

Les avantages des plantes dépolluantes

Utiliser les plantes dépolluantes à l’intérieur de la maison présente un certain nombre d’avantages. En premier lieu, elles permettent d’humidifier l’air dans les pièces de l’habitation. En outre, elles suppriment l’odeur de tabac, ce qui est particulièrement utile dans les salons, les fumoirs et les boudoirs. De plus, elles ont pour vocation de réduire les odeurs de peinture et l’électricité statique dans une pièce. En outre, il existe des plantes qui suppriment les odeurs d’ammoniaque. Enfin, vous pouvez trouver des plantes dépolluantes qui luttent efficacement contre le formaldéhyde qui existe dans les meubles en bois.

Les plantes dépolluantes adaptées pour chaque pièce

Il est important de souligner qu’il existe des plantes dépolluantes qui conviennent mieux pour une pièce spécifique que d’autres. Ainsi, pour la salle de bains, il est conseillé d’opter pour le palmier nain qui possède la particularité de retenir les odeurs du vernis à ongle, pour la fougère de Boston qui retient les COC des peintures, des vernis, des meubles, etc. Le Spathiphyllumou fleur de lune convient également pour cette pièce car elle est assez décorative et dépollue efficacement l’atmosphère. Il en est de même pour l’Aglaonema qui lutte contre les COV dans les désodorisants. En ce qui concerne le séjour ou le salon, le Philodendron Scandens est particulièrement efficace pour lutter contre les COV des colles, des papiers peints et des isolants. Il est encore possible d’installer dans cette pièce de l’Aloé Vera ou de l’Aloès qui est très utile dans la lutte contre le monoxyde de carbone, les acariens, les différents allergènes, le benzène ainsi que les ondes électromagnétiques émises par les appareils électriques. Vous pouvez encore placer un pot de Ficus Benjamina ou figuier pleureur dans votre salon afin d’humidifier l’air et un pot de Gerbera qui retient efficacement les odeurs de tabac.

Et pour votre chambre, il est conseillé d’installer un pot de Spathiphyllumou fleur de lune qui filtre bien l’air. Vous pouvez encore choisir d’y mettre de la lierre ou hedera qui absorbe parfaitement les COV des marqueurs et des feutres. Cette plante dépolluante est donc recommandée pour les chambres d’enfant. Par ailleurs, le Palmier d’Arec est utile dans les chambres puisqu’il absorbe l’odeur de peinture fraîche ou récente. Enfin, pour la cuisine, c’est la Chlorophytum ou plante araignée qui est conseillée. En effet, elle lutte contre le monoxyde de carbone émis par le chauffe-eau à gaz, la gazinière, etc. Vous pouvez encore choisir l’Anthurium qui est à la fois décorative et qui lutte contre les COV des produits ménagers.