Gérer un conflit au travail : Comment réagir en tant que dirigeant ?

Gérer un conflit au travail : Comment réagir en tant que dirigeant ?

février 13, 2020 1 Par loutrenoire

Étant que dirigeant, il est conseillé d’être paré à toute éventualité. Les séances de coaching de dirigeant se montrent d’une grande utilité pour effectuer correctement son travail au quotidien et afin de fédérer correctement ses équipes. Parmi les problèmes récurent dans les entreprises, il y a le conflit. Ce phénomène peut avoir une répercussion sur la qualité de la prestation ou encore au niveau de la productivité s’il persiste, d’où la nécessité de réagir rapidement.

L’identification du sujet de désaccord

Les entreprises font appel régulièrement à des personnes de culture différente pour composer leurs équipes. La différence culturelle constitue une source de succès pour les PME, mais c’est également une source de conflit. Le leader devra mettre en place une politique solide au sein du milieu de travail afin que la différence culturelle demeure une force, et non un obstacle au développement de l’entreprise. Les relations amoureuses au travail peuvent aussi être un point de départ du conflit, d’où la nécessité d’établir un règlement strict concernant ce sujet.

Attaquer le problème du front

Le rôle du dirigeant lors d’une gestion de conflit est de regrouper les parties concernées. Il est dangereux de prendre la partie d’une seule personne seulement. L’idéal est de prendre le temps de s’assoir pour obtenir la version de chaque opposant. De cette façon, il est facile de cerner l’origine du problème et trouver un terrain d’attente. La rencontre risque d’être tendue, mais le dirigeant sera présent pour remettre les points sur le i. La rencontre est un moyen radical pour mettre fin au conflit et pour éviter que le problème persiste.

Agir rapidement

Il est parfois tentant d’ignorer le problème et de penser que le conflit va se régler tout seul. Or, le leader risque d’envenimer les choses avec cette attitude. Le bon réflexe est d’intervenir lors des premiers signes d’animosité dans l’équipe. Les deux parties sont contactées pour une séance de rencontre afin d’expliquer la source du désaccord et afin de trouver un terrain d’attente. Un conflit s’envenime avec le temps et risque de causer des désordres importants au sein de l’équipe. De ce fait, le dirigeant doit intervenir le plus rapidement.

La gestion de conflit selon Mandela

L’approche de Nelson Mandela sur la gestion de conflit se base sur 4 points. Il y a d’abord l’analyse du point de tension. Puis, il y a la reliance qui consiste à rappeler l’intérêt supérieur commun. Puis, le dirigeant procède à la phase de résilience puisqu’un conflit est une situation traumatisante. Enfin, il y a la coresponsabilité. L’approche en 4 points de Mandela n’est qu’une solution parmi d’autres pour gérer conflit.